Qui sommes-nous 2018-02-22T18:16:57+00:00

LA VALLÉE DE LA PLASTURGIE EN CHIFFRES

concertation

CONCERTATION ET COLLABORATION

La Vallée de la Plasturgie vise par ses actions à mobiliser et concerter l’action des partenaires économiques autour d’objectifs et de modes d’intervention communs pour favoriser le développement du secteur des matériaux composites et plastiques de la région de Chaudière-Appalaches. À l’image du slogan du programme ACCORD, Agir ensemble pour être compétitif, la Vallée de la Plasturgie agit comme catalyseur et rassembleur des entreprises du créneau afin de les aider à prospérer.

Pour atteindre ses objectifs, la Vallée de la Plasturgie peut compter sur le soutien financier d’un programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence du gouvernement du Québec.

CONSEIL D’ADMINISTRATION

ALAIN MATHIEU, Président

PRÉSIDENT DE PLASTI-TOM INC.

PASCAL BAILLARGEON, Vice-président

PRÉSIDENT DE PLASTIQUE ART LTÉE.

VÉRONIQUE ROY, secrétaire-trésorière

DIRECTRICE DES OPÉRATIONS DE PLASTIQUES MICRON INC.
Créneau ACCORD Matériaux composites et Plastiques

MARIE-CLAUDE GUILLEMETTE, administratrice

PRÉSIDENTE, PLASTIQUES MOORE INC.
Créneau ACCORD Matériaux composites et Plastiques

HAROLD BAILLARGEON, administrateur

CONSEILLER, SERVICE AUX ENTREPRISES, COMMISSION SCOLAIRE DE LA CÔTE-DU-SUD

FRANÇOIS THERRIEN, administrateur

, CÉGEP DE THETFORD
Créneau ACCORD Matériaux composites et Plastiques

, administrateur

Créneau ACCORD Matériaux composites et Plastiques

SERGE FRASER, administrateur

PRÉSIDENT, OPTIMOULES INC.
Créneau ACCORD Matériaux composites et Plastiques

ISABELLE CARRIER, administratrice

DIRECTRICE SYSTÈME QUALITÉ ET ORGANISATION, PCM INNOVATION INC.

SIMON FORTIN, observateur

CONSEILLER EN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, DIRECTION RÉGIONALE DE CHAUDIÈRE-APPALACHES, MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE, DE L’INNOVATION ET DES EXPORTATIONS (MEIE)

SIMON CHRÉTIEN, M.SC.

DIRECTEUR GÉNÉRAL, VALLÉE DE LA PLASTURGIE

Entrepreneur et gestionnaire aguerri, Monsieur Chrétien a acquis une solide expérience de plus de 12 ans en gestion d’organisations et en développement des affaires dans le secteur parapublic et privé. Récipiendaire du prix de la Jeune personnalité d’affaires dans la catégorie « Public, parapublic et OSBL » organisé par la Jeune chambre de commerce de Québec en 2008, il est toujours à l’affût des nouveautés dans son domaine de travail et il s’investit pleinement dans les projets qu’il entreprend.

HISTORIQUE

Afin de se positionner comme région d’excellence en plasturgie, un groupe de 17 leaders d’entreprise décide, au printemps 2008, de créer une entité qui leur permettra de travailler ensemble pour améliorer la compétitivité de l’industrie du plastique et des matériaux composites. C’est ainsi que La Vallée de la Plasturgie, organisme sans but lucratif, a été lancée en septembre 2008 pour représenter officiellement le créneau.

Ce créneau d’excellence est le premier de la démarche ACCORD du Ministère des Finances et de l’Économie du Québec à voir le jour en Chaudière-Appalaches.

Ce regroupement de dirigeants d’entreprises permet à l’industrie de la plasturgie de Chaudière-Appalaches de se doter d’un levier structurant pour aider les entreprises à se concerter afin d’être plus compétitive et performante afin d’offrir des produits diversifiés, écologiques et à forte valeur ajoutée.

Plusieurs partenaires sont impliqués de près ou de loin dans la démarche du créneau, pour n’en nommer que quelques-uns, nous retrouvons le Centre de Technologie Minérale et de Plasturgie rattaché au Cégep de Thetford, le Centre sectoriel des plastiques, la Fédération des Plastiques et Alliances Composites, PlastiCompétences, Québec International, le Ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) du Québec et Emploi-Québec.

LES CRÉNEAUX D’EXCELLENCE: DÉFINITION

Un créneau d’excellence se définit comme un ensemble d’organisations:

  • aux activités connexes et interdépendantes, qui collaborent entre elles et se concurrencent;
  • regroupées sur un territoire défini;
  • constituant un secteur où la région a su se démarquer grâce à des compétences et à des produits particuliers;
  • employant des chercheurs et une main-d’œuvre qualifiés.

Fondés sur des compétences spécifiques reconnues, les créneaux d’excellence ACCORD développent une image de marque pour chacune des régions du Québec afin qu’elles rayonnent sur les plans national et international.

LA DÉMARCHE ACCORD

ACCORD (Action Concertée de Coopération Régionale de Développement) s’appuie sur les forces régionales et sur la recherche de l’excellence dans les secteurs clés du Québec. Il favorise le regroupement de gens d’affaires et d’entrepreneurs d’une même région qui ont une vision commune de leur secteur d’activité et qui définissent une stratégie à long terme pour le mettre en valeur.

L’INDUSTRIE DE LA PLASTURGIE EN CHIFFRES

L’industrie des matériaux composites et des plastiques dans le contexte de la Vallée de la Plasturgie se définit comme l’ensemble des activités industrielles qui œuvrent dans le domaine de la transformation des plastiques et de la mise en forme des matériaux composites. On retrouve notamment les pièces pour véhicules automobiles (automobile, camion, autobus, train et autres) et récréatifs (bateau, VTT, motorisé, glissade d’eau, etc.), les contenants divers, les pellicules et feuilles non renforcées, les sacs non renforcés, les profilés non renforcés et les tuyaux et raccords de tuyaux, bains et douches. Les codes SCIAN de cette industrie sont : Fabrication de produits en plastique (SCIAN 3261), Fabrication de produits en caoutchouc (SCIAN 3262) et Fabrication de moules industriels (SCIAN 333511). Il est à noter que le système de classification nord-américain des industries (SCIAN) considère les matériaux composites comme un plastique. Dans ce cadre, le code SCIAN présenté pour le plastique inclut les matériaux composites.

Le Canada est le 6e pays producteur mondial de plastiques. L’Ontario (50 %) et le Québec (25 %) sont les deux principales provinces productrices du Canada, dans des proportions cumulées qui oscillent entre 75 % et 85 %.

À l’échelle du Québec, l’industrie se distingue par sa forte concentration dans certains segments, dont certains à forte valeur ajoutée.
L’industrie québécoise des plastiques et composites se classe au deuxième rang en importance au Canada, derrière l’Ontario. Selon Statistique Canada, les livraisons du Québec, dans le secteur des plastiques et composites pour l’année 2012, représentaient 5,4 milliards de dollars CA; comparativement à 10,7 milliards de dollars CA pour l’Ontario.
En 2012, le Québec recensait plus de 500 entreprises dans le secteur des plastiques. De ce nombre, 75 % de ces entreprises sont des transformateurs de matières plastiques ou de composites (plastiques renforcés) et 88 % des ces mêmes entreprises sont en sous-traitance.
Les entreprises québécoises fournissent des marchés d’application très divers. Pour les plastiques, le Québec se démarque dans les domaines de l’emballage (47 %) et de la construction (29 %). Celui du transport est relativement faible (5 %) pour les plastiques, mais prend de l’importance pour les composites alors que les secteurs du transport, nautique et de la construction se partagent à peu près également 70 % des livraisons.
Entre 2007 et 2012, les exportations québécoises dans le secteur des plastiques et composites ont légèrement diminué en passant de 1,6 milliard de dollars CA à 1,5 milliard de dollars CA. On note que les échanges commerciaux pour les entreprises québécoises se font en très grande partie avec les États-Unis, qui ont absorbé plus de 91 % des ventes à l’exportation en 2012. De plus, 44 % des importations proviennent des États-Unis, soit 1 milliard de dollars CA
Après avoir subi d’importantes difficultés en raison de la crise financière de 2008-2009, l’industrie de la plasturgie connaît une croissance positive depuis 2009. En effet, entre 2009 et 2012, les livraisons québécoises de plastique ont connu un taux de croissance annuel moyen de plus de 11 %. Selon la fédération PlasticsEurope, ce chiffre confirme le taux de croissance mondial à long terme de l’industrie plastique qui se situe à près de 5 % par an, soit un rythme supérieur au taux de croissance du PIB mondial.
La force pour le Québec est sa présence dans l’ensemble des 10 classes industrielles. La province est en position de leader dans 3 classes : stratifiés, polystyrène et sanitaire. Cependant, ces secteurs sont aussi ceux qui ont les moins forts volumes de livraison à l’échelle nationale.
Le Québec est le premier producteur dans les secteurs des accessoires sanitaires, des produits de mousses de polystyrène ainsi que dans les segments d’affaires des plastiques, des feuilles et des formes stratifiées.
Les 5 premiers segments en importances pour la valeur des livraisons au Québec, depuis les 5 dernières années, sont : les emballages, les plaques, les feuilles et formes stratifiées, les produits en mousse polystyrène, les pièces d’auto et transport et les « autres produits ».
Les 5 secteurs qui exportent le plus sont : les emballages, les « autres produits », les tuyaux, les produits en mousse polystyrène, les composantes pour automobile et transport.

La première force du secteur est son taux de croissance annuel. Depuis 2000, celui-ci ne cesse de croître depuis plusieurs années (8,2 % de 1990 à 2001) et, malgré un certain fléchissement en 2008 et la menace des concurrents asiatiques, les perspectives sont toujours favorables avec une croissance de l’ordre de 6 %.

L’industrie des plastiques et composites est composée principalement de petites et moyennes entreprises; ce qui représente un avantage indéniable puisque les PME sont capables de réagir aux changements dans l’environnement plus rapidement que les grandes.
Le Québec partage une longue frontière avec les États-Unis où se retrouve l’un des plus grands marchés au monde, tant pour la fabrication de machines, d’outillages et de résines que pour la consommation des produits en matière plastique. Dans un contexte de mondialisation, une telle proximité donne aux producteurs québécois un avantage inégalé dans le monde, en raison des coûts de transport et des frais commerciaux comparés.
La demande liée à la fabrication des éoliennes, à la fabrication de véhicules automobiles et au développement de produits d’emballage plus écologiques permet aux entreprises québécoises de se maintenir.
Opportunité intéressante : Le Québec détient des parts de marché significatives si l’on compare aux autres entreprises canadiennes, et ce, dans plusieurs pays d’exportation, notamment au Chili (76,6 % des exportations canadiennes) en Inde (61,3 %), en France (44,5 %), au Brésil (43,9 %), en Chine (35,4 %) et au Mexique (29,6).
Pour le Québec, la concurrence provenant des marchés d’importation est les États-Unis (18 %), la Chine (17 %), l’Allemagne (16 %), la France (13 %) et l’Italie (8 %).

La région de Chaudière-Appalaches compte 64 manufacturiers dans ce secteur d’activités qui procurent plus de 4 500 emplois et des ventes avoisinant le milliard de dollars, l’industrie représente 10,75 % des emplois manufacturiers régionaux.

L’industrie du plastique n’a pas encore connu de fermeture d’importance. Toutefois, l’année 2010 a été marquée par des repositionnements stratégiques majeurs de grands joueurs et d’entreprises phares de l’industrie régionales. IPL, la plus importante entreprise de plastique au plan régional et même québécois, a été vendue à un consortium. René Matériaux Composites, l’une des plus importantes entreprises au plan des composites dans le domaine du transport, s’est repositionnée sur le plan de l’échiquier national. Dimension Composite a acquis l’une des plus importantes entreprises régionales de composites, Multina de Ste-Clotilde. Les entreprises phares de la région se repositionnent.

Selon les dernières compilations disponibles (ISQ), les industries des plastiques et des composites de Chaudière-Appalaches seraient constituées, en 2011, de trente-trois entreprises de plastiques, dont deux entreprises de recyclage de résines et quinze entreprises de composites, qui sont généralement regroupées sous le code SCIAN 3261. À cela, s’ajoutent quatorze fabricants de moules comprenant deux entreprises fortement apparentées dans l’usinage et la reconfiguration de moules (regroupés généralement au code SCIAN 333511).

L’industrie régionale de la plasturgie de Chaudière-Appalaches présente en 2010 des livraisons d’environ 715 millions $ et contribue à hauteur de 13,5 % du produit industriel brut de l’industrie québécoise du plastique.

Ceci place l’industrie régionale au plan du nombre des entreprises, du nombre d’employés et de la valeur des livraisons au troisième rang des régions productrices du Québec derrière les régions de Montréal et de la Montérégie.

L’industrie régionale, à l’instar d’autres régions du Québec et du Canada, est largement composée de très petites et petites entreprises; 86 % des entreprises du groupe industriel Fabrication de produits en matière plastique (SCIAN 3261) ont moins de cent employés. (ICRIQ 2009)

Les fabricants de moules sont généralement de plus petite taille; aucune entreprise ne dépasse 75 employés. Les entreprises de composites sont souvent de plus grande taille. C’est dans ce secteur que l’on retrouve les plus grandes entreprises (plus de 200 employés).

En 2010, en analysant la cartographie géographique de l’industrie du plastique de la région de Chaudière-Appalaches, il en ressort que l’industrie s’est majoritairement développée à partir de grands pôles d’attraction représentés par les entreprises de plus de 100 employés, auxquelles se sont greffées des entreprises « satellites ». Ces entreprises peuvent être autant des sous-traitants de l’entreprise majeure que des fournisseurs de celle-ci (moulistes, recyclage, etc.) formant des regroupements bien distincts. De plus, plusieurs des petites entreprises « satellites » ont été fondées par des employés spécialisés ayant quitté les grandes entreprises pour s’établir à leur compte. Les écoles de formation professionnelle et technique et deux centres de transfert technologique complètent le portrait global constitué d’entreprises de plastiques, de matériaux composites, d’acrylique, d’usinage, de recyclage de résines ainsi que des moulistes.

L’industrie régionale est particulièrement diversifiée. Elle est présente dans dix segments d’affaires que comporte l’industrie canadienne du plastique.

Elle est cependant complètement ou presque absente des segments d’affaires suivants :

Aucune entreprise dans les stratifiées;
Une seule entreprise dans le segment « sacs, pellicules et feuilles de plastique » dans les sept principales régions productrices;
Une seule entreprise dans les segments « produits de mousse de polystyrène » ainsi que « d’uréthane ».

Le périmètre du créneau regroupe 64 entreprises localisées sur le territoire de la région administrative de la Chaudière-Appalaches. Parmi les entreprises les plus importantes, nous retrouvons IPL inc., MAAX Canada, Garant GP, Bains Ultra inc., PH Tech inc. et René Matériaux Composites ltée. La liste complète des manufacturiers se retrouve à l’annexe C.

La Vallée de la Plasturgie est composée d’entreprises œuvrant dans le domaine de la transformation des plastiques et de la mise en forme des matériaux composites. Ce créneau d’excellence se caractérise par une offre technologique diversifiée quant aux procédés de fabrication (injection, extrusion, thermoformage). Il réunit également tout une gamme d’intervenants complémentaires, tels que :

Fabricants de moules;
Fabricants d’équipement de production;
Centres de recherche;
Établissements de formation spécialisés dans le domaine.
L’industrie de la plasturgie de Chaudière-Appalaches est divisée en deux classes d’entreprises. Premièrement, l’industrie est composée majoritairement de très petites à petites entreprises.

Elles pourraient être caractérisées comme suit :

Majoritairement, les entreprises ont moins de 50 employés (53 %) et moins de 5 M$ de chiffre d’affaires (56 %). Ce sont au moins 24 entreprises sur les 45 ayant participé à la cartographie.
78 % des entreprises (35 entreprises) ont moins de 100 employés et un chiffre d’affaires de moins de 20 M$.
Majoritairement, un seul lieu de fabrication ou de transformation.
Elles ont en moyenne une productivité inférieure (100 – 160 k$ par employé).portrait-general
Seulement 31 % des entreprises ont implanté un processus de réduction de coûts.
Une entreprise sur deux a connu une croissance dans les douze derniers mois.
Les préoccupations sont plus reliées à l’augmentation des ventes et de la profitabilité qu’à l’investissement dans les ressources (physiques et humaines).
Deuxièmement, les moyennes et grandes entreprises génèrent une portion majoritaire du volume d’affaires.

Elles pourraient être caractérisées comme suit :

22 % des entreprises génèrent 80 % du volume d’affaires de la région;
Plus grande activité au niveau de la R-D, avec 100 % des entreprises qui en font;
Plus grande productivité (environ 190 k$ par employé);
Plus de 90 % des entreprises ont implanté un processus d’amélioration de la productivité;
Plus grande proportion d’employés avec des formations spécialisées reliées à l’industrie;
Deux entreprises sur trois ont connu une croissance dans les douze derniers mois.

“”
ALAIN MATHIEU • PRÉSIDENT

ÊTRE MEMBRE

Être membre de la Vallée de la Plasturgie donne droit aux privilèges, avantages et opportunités suivants :

  • Établir de nouveaux partenariats d’affaires avec les fournisseurs, les clients et les concurrents.
  • Réaliser des maillages et du réseautage avec les autres entreprises et organismes impliqués dans l’industrie des matériaux composites et des plastiques dans la région de Chaudière-Appalaches.
  • Rapprochement des milieux de la recherche et du développement technologiques.
  • Connaître les meilleures pratiques de l’industrie.
  • Trouver des réponses à des questions portant sur le développement de la main-d’œuvre, le développement de nouveaux de produits ou de nouveaux marchés et le financement de projet d’entreprises.
  • Avoir l’opportunité de soumettre des projets qui ne peuvent pas être réalisés seuls.
  • Pouvoir participer activement comme membre aux différents comités mis sur pied à la demande des membres de la Vallée de la Plasturgie.
  • Faire valoir son point de vue et contribuer au rayonnement national et international de l’industrie de la plasturgie en Chaudière-Appalaches.
  • Accès à des produits et services à des tarifs privilégiés pour les entreprises et leurs employés.
  • Affichage gratuit de vos offres d’emploi dans notre section carrière.
  • Accès gratuit aux candidatures déposées dans notre section carrière.
  • Affichage gratuit de vos annonces dans notre section Annonces classées.
  • Affichage gratuit de la «Fiche détaillée» de votre entreprise dans notre répertoire des produits et services de l’industrie.
  • Accès gratuit à notre guichet unique d’aide au recrutement de main-d’oeuvre
  • Accès gratuit au guichet unique en formation continue
  • Accès gratuit à notre service «concierge»

 

MEMBRES ACTIFS ENTREPRISES

  • Transformateurs de matières premières
  • Manufacturiers d’équipements spécialisés
  • Distributeurs

COTISATION ANNUELLE (selon chiffre d’affaires de l’entreprise)

0 - 999 999$

$150annuelle

1M - 9,9M$

$300annuelle

10M$ et +

$500annuelle